radio chahut
lien Facebook
  Yannis Frier (solo)
 

Yannis Frier guitare, objets sonores...

 

 

 

 


 

Insatiable curieux évoluant entre autre au sein du Grand Chahut Collectif, Yannis Frier se balade sans complexe entre pratiques sonores et visuelles. Avec Sporgersi, sa proposition instrumentale et improvisée en solitaire, il décortique un dispositif minimal composé d'une guitare électrique, d'un amplificateur et d'un minimum d'accessoires. Étirement, économie gestuelle, accumulation de micros événements gonflés, rebonds sur les accidents, contrôle du courant.

yannis frier sporgersi
Yannis Frier
yannis frier : "sporgersi" (2009 - miniCD - Fake tape serie - La station radar - SR016)
Improvisations enregistrées en concert à l'HICAM.

« Yannis Frier met à mal l'instrument, déconstruit sa structure classique et le transforme en matière sonore. Cette musique de l'instant, ressentie, sort de ses tripes ! Il construit un paysage sonore où nous sommes suspendus entre les cordes, tels des pantins, nous reprenons parfois notre souffle, agonisant sous ses doigts... » La station radar
épuisé


compilation : "guitars - an anthology of experimental solo guitar music" (2010 - 2XCDr digifile - Setola di Maiale - SM1840-1850)
Cette double compilation italienne accueille 23 musiciens et se veut un panorama européen (bien sûr non exaustif) de la pratique de la guitare en solo dans le champ expérimental.
commander sur le site de Setola di Maiale

 

 

 

"...une musique très riche et dense, superposant une foule d’ambiances et de motifs qu’il carambole avec une aisance et un plaisir jouissifs."
Fabian Foort (chronique du 1er concert)
Yannis Frier
"...Ici ce sont le geste et le détournement qui priment, au service d'une musique pourvoyeuse d'images, poétique, dépaysante et non dénuée d'humour..."
Le Dauphiné Libéré (30 juin 2009)
Yannis Frier
"Des matières premières, grises, grasses ou à reflexion prises dans un bel élan."
Stéphane Lambert
Yannis Frier
"Gras et foutrement jouissif."
Bastien Pelenc

chronique "sporgersi"
“Sporgersi”, miniCDr témoignant des débuts en solo de Yannis Frier, consiste en deux longues pièces improvisées. Intéressé par la mixture de l'instrument électrique et de l'électronique, Frier utilise la guitare avec divers outils et approches et développe ici quelque chose d'apparenté aux démarches de Fred Frith et Keith Rowe, avec une palette personnelle de sons et d'idées.
Sur la première piste, avec pratiquement aucun travail sur le manche, l'attention tourne autour des micros, captant différentes sources (objets métalliques, radio et autre outillage non identifié) qui sont ensuite traitées par des pédales d'effets. Le résultat est un continuum de chevauchements de variations minimales, créant de très élégants et raffinés paysages drone-noise.
La seconde piste, plus longue, présente une plus large variété de gestes, reposant sur une approche plus “directe” à l'instrument. Grâce à une minutieuse utilisation des pédales, le son reste dans l'ensemble homogène. La structure n'est pas aussi dense et uniforme que dans la première pièce, les diverses phrases et sonorités étant développées plus épisodiquement.
Ces très intéressants et louables débuts sont distribués par La Station Radar (dans sa Fake Tape Serie) dans une édition limitée et bien emballée pour une somme plus que modeste ! A se procurer !
Marco Tabellini (traduction YF)

"Yannis Frier solo debut, 3-inches cdr “Sporgersi” (Italian word meaning “leaning oneself out”), consists in 2 extended improvised pieces. Interested in the mixture of the electric instrument and electronics, Frier integrates the guitar with various tools and devices. Here he seems to be developing a Fred Frith / Keith Rowe-like approach, but also a personal palette of sounds and ideas.
In the first track, with basically no work on the fretboard, the attention revolves around the pickups, picking up various sources (from metallic objects to a pocket radio, plus other unspecified tools), which are then processed by pedals. The result is a continuum of overlapping minimal variations, creating some very elegant and refined drone-noise soundscapes.
The second, longer track presents a much wider variety of gestures, relying on a more “direct” approach to the instrument (but thanks to a painstaking use of the pedals, the sound is homogeneous overall). The structure is not as dense and uniform as in the first piece, hence the various phrases and sounds are more episodic. This very interesting and worthy debut is a limited edition released by La Station Radar (for its Fake Tape Serie) at a super-friendly price and with a nice packaging ! Check it out !
"
Marco Tabellini

contact
yannisfrier_at_gmail.com

Concerts
• Saillans (26) : vernissage de Laurie Sanquer, galerie Art &ssais
• Clermont-Ferrand (63) : "Pantouflée sauvage" + Asile Mabuse + Bronzy Mc Dada + Sébastien Bouhana
• Montoison (26) : HICAM, + Navasté + Bez Orchestra
• Die (26) : "Petits chahuts itinérants", musée d'histoire et d'archéologie + Xavier Charles & Jérôme Jeanmart + Les Soudains
• Montoison (26) : HICAM, + trio avec Emilie Lesbros & Thomas Barrière
• Montaulieu (26) : "Les instants musicales"" + duo avec Chris Chanet
• St Étienne (42) : Ateliers des arts du Forez + Asile Mabuse + Mathias Forge + Pied gauche + Sébastien Bouhana

yannis frier