radio chahut
 
Le ZouinGlangBaoum


Anne Montagard clarinettes
Thomas Ostermann trompettes
Olivier Germain-Noureux tuba stéréophonique
Lionel Malric dispositif electro-acoustique
Vincent Copier percussions
 

 

 

 

 

 

 

 

 

concert jeune public à partir de 3 ans

Jack attend le train.
Il a enfoncé sa casquette de chef de gare sur la tête.
Il déambule sur le quai désert. Noctambule.
L’éclair de sa lampe traverse une toile d’araignée qui brille de façon quelque peu surnaturelle. Des ferrailles suspendues suggèrent une machine étrange.
Une cloche est accrochée là…
Apparaissent alors les cinq musiciens d’un orchestre imaginaire.
Entourant le public, ils s'échangent des mélodies, se disputent en musique, construisent des édifices sonores.
L’oreille guide le spectateur dans une histoire où les sons remplacent les mots.

visu Yannis Frier   Louise Zouing fait vibrer son carafon le long de ses clarinettes. Joe Baoum frappe le métal, tanne les peaux, et fait sonner la douceur de ces matières brutes. Simon Baudruche, de son zoo imaginaire, nous fait plonger dans son tuba. Jack, trompette en main, fera coûte que coûte sonner l’heure du voyage ! Lagoutte distille ses récits de voyage grâce à un système de cordes tendues et amplifiées.

Le ZouinGlangBaoum propose une forme "ludophonique" pour les 3-12 ans, dans la continuité du projet collectif d'ouvrir les formats et de sortir des étiquettes. Cette forme musicale ne s'articule pas autour d'une trame narrative linéaire. Elle s'appuie sur une approche sensorielle qui, tout en remplaçant les mots, vise à déclencher une écoute active de la part du jeune spectateur et ainsi tenir sa curiosité en haleine comme pourrait le faire une histoire contée. Pour ce nouveau concert/spectacle, le travail s'est articulé autour de l'énergie propre aux jeux d'enfants. Il a été question de retrouver, grâce aux relations ludiques induites par le jeu, un langage musical spécifique et de l'organiser dans l'espace de l'installation. Pour mener à bien ce projet, les musiciens font basculer le public du monde de l'éveil au monde du rêve dans les premières minutes du concert. Le public au centre de l'espace et les musiciens en cercle autour de lui rend perceptible le jeu des sons circulant dans l'espace, et rend les spectateurs corporellement actifs (perception de la profondeur du son -s'éloigne, s'approche, circule, englobe, se fixe en un point, etc.). Ajoutée à cette spatialisation acoustique, une diffusion acousmatique en 5 points complète 5 (ou trouble)les mouvements du son joué en "direct".

Projet soutenu par la Compagnie Songes et crée dans le cadre
de "L'Annexe pour les petits spectacteurs" saison 2009.

collaborations
Conseils scénographie : Céline Carraud & David Frier
Conseils mise en scène : Julie Serpinet, Gaëlle René

contacts
Anne Montagard :
04 75 40 97 04
annemontagard_at_gmail.com

quelques REPRÉSENTATIONS
• Chabeuil (26) : "Rencontres entre les mondes"
• Avignon (84) : festival off, domaine d'Escarvaillac
• Montoison (26) : HICAM
• Bourg-lès-Valence (26) : L'Annexe
• Bourg St Andéol (07) : école de musique
• St Martin de Lansuscle (48) : foyer rural
Crest (26) : La Gare à Coulisses